Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Aucun résultat trouvé.

Le théâtre face à l’avenir écologique : archives du vivant, dystopies ou propositions ?

14 décembre à 9 h 00 min - 19 h 00 min

Le théâtre face à l’avenir écologique : archives du vivant, dystopies ou propositions ?

Le théâtre face à l’avenir écologique : archives du vivant, dystopies ou propositions ?

Vendredi 14 décembre 2018
Université Paris 8 en amphi X.

Titre de la communication et résumé :

« Dire et montrer ce qui pourrait arriver si… ». Quand le théâtre se fait prospective face à la question climatique.

Sur fond d’emballement d’une postmodernité confrontée à des enjeux climatiques divers, le recours du théâtre à la démarche prospective, théorisée notamment par Gaston Berger en tant qu’étude des futurs possibles, vise non pas à faire du théâtre le lieu de la divination ou d’une futurologie, mais à mettre le théâtre en situation et en capacité de précéder, voire d’accompagner les grands changements de société et de paradigmes de pensée liés à la question climatique. Quand il n’est pas chambre d’écho du passé, ou cellule d’enregistrement du présent, le théâtre qui aspire au futur consacre la scène en tant que laboratoire de nouveaux modes d’existence, en tant que lieu de tous les possibles, dans une confiance renouvelée accordée à la fiction et à ses potentialités d’instauration de mondes à venir.

Extrait du texte de cadrage de l’organisatrice Eliane Beaufils :

En vérité, poser la question de savoir comment le théâtre pense présent et futur, comment nous nous positionnons théâtralement face au futur, est révélateur de nos modes de pensée et de nos dispositions actuelles. Si Donna Haraway ou Isabelle Stengers mettent en cause notre désir de pensée, alors qu’on peut observer quantité de nouvelles esthétiques environnementales, c’est qu’il leur semble qu’on en revient souvent à des discours ou des narratifs typés, relevant d’une épistémé dépassée : un discours scientifique par exemple, étayé de faits objectifs, qui renforce la position d’extériorité du sujet par rapport aux objets, voire l’abstraction de la pensée ; ou un discours liant art et vie de façon certes concrète mais également utopique. Se situer dans le cadre de narratifs existants manque sans doute de « response-ability » (Haraway) : il importe d’explorer d’autres modes de penser-faire et d’interrelationnalité humaine qui vont fondamentalement de pair avec une vision écocritique du sujet. C’est à l’horizon de ces questions et de ces doutes que nous cherchons à étudier les réponses ou propositions que le théâtre a présentées jusqu’à présent. (Eliane Beaufils, extrait du texte de cadrage)

Programme :

9h : AGIR ! Modération Marie Preston, Université Paris 8
Jérôme Dubois, Université Paris 8 : MODALITES ET IMPLICATIONS ECOLOGIQUES AU SEIN DES ARTS DU SPECTACLE DES PREMIERES NATIONS DU CANADA.
Véronique Voyer, Université de Saint Jacques de Compostelle : LE THEATRE AUTOCHTONE FRANCOPHONE AU CANADA : ANALYSE CULTURELLE DE LA PIECE WULUSTEK Clarisse Podesta, riseup : ENTRE SAVOIRS ET HISTOIRES : SE PROJETER DANS LE CHANGEMENT CLIMATIQUE Ophélie Naessens, Université de Lorraine : « ARTACTIVISME » : STRATEGIES DIALOGIQUES DE RESISTANCE ARTISTIQUE DANS L’ESPACE PUBLIC

11h : Pause

11h15 : ENTRE SCIENCE ET THEATRE Modération Stéphane Hervé, Université de Montpellier
Erica Magris, Université Paris 8 : L’URGENCE D’ALERTER : LE SCIENTIFIQUE SUR SCENE.
François Ribac, Université de Dijon: LE GRAND ORCHESTRE DE LA TRANSITION Ismaël Jude, chercheur/ auteur/metteur en scène : L’ANTHROPOSCENE ET SES PASSAGERS

14h : KEYNOTE-SPEAKER
Vicki Angelacki, Université de Reading : DYSTOPIA AS REPRESENTATIONAL DEVICE FOR THE DRAMA OF CLIMATE CHANGE

15h15 : Pause

15h30 : USES OF FICTION Modération Eva Holling, Université de Giessen
Andreas Englhart, Université de Munich : THEATRE DANS LA CRISE OU THEATRE DE CRISE ? LE CHANGEMENT CLIMATIQUE SUR LES SCENES GERMANOPHONES AUJOURD’HUI

16h00 : Caroline Creutzburg, Université de Giessen/ Artiste : SE DEBARRASSER DU CORPS. LA MATIERE, TOUJOURS ET ENCORE, DANS L’ANTHROPOCENE.

16h30 : Pause

16h45 : Jules Buchholtz, Université de Braunschweig, COMMENT AL GORE A MIS LE FEU AU FUTUR – VERITE, SAVOIR, CONVICTION ET DEMOCRATIE.

17h15 ; Flore Garcin-Marrou, Université Toulouse Jean Jaurès, « DIRE ET MONTRER CE QUI POURRAIT ARRIVER SI… » – QUAND LE THEATRE SE FAIT PROSPECTIVE FACE À LA QUESTION CLIMATIQUE.

17h45 : Pause

18h00 : Échanges avec la salle : Suggestions pour des dispositifs climapolitiques – avec l’aimable participation de Camille Louis

L’après-midi, quatre conférences sont en anglais sur-titrées. Les échanges se dérouleront dans les deux langues.

Programme Le théâtre face à l’avenir écologique : archives du vivant, dystopies ou propositions ? (pdf)

Détails

Date :
14 décembre
Heure :
9 h 00 min - 19 h 00 min

Organisateur

Eliane Beaufils

Lieu

Université Paris 8
2 rue de la Liberté
Saint-Denis, 93526 France
+ Google Map
Téléphone :
01 49 40 67 89
Site Web :
http://www.univ-paris8.fr/